Vendée Raid 2021 : Inspiré de Faits réels…

 
Près de 1an sans dossard, presque 18 mois sans raid, 2ans après la dernière édition… Ca recommence… Direction le Vendée Raid…
Et ce n’est pas moins  de 5 Raid-Oxs soit 2 équipes et demie qui s’embarquent pour 25 sections, pas moins de 350 balises réparties sur plus de 200 bornes…  Un tour de force… Rassurez vous sur le papier, ca passe pas non plus et c’est pour ça qu’on retrouve le duo de l’impossible préféré de Jean Mimi Blanquer : Steeve et Nico, Rico  de la plata accompagné d’un nouveau complice ainsi que votre serviteur lié pour l’occasion au grand, au magnifique, au sémillant faboulous Fab. 
 
On vous passe sur la multitude d’interrogations d’ avant course : Comment on s’habille ?  Ké kon mets  dans le sac bivouac ?  La lampe frontale directe sur le casque de vélo ou pas ? Il va pleuvoir ? Qui a tué Kennedy ? Où est passé la 7ème compagnie ? Le Lexomil, c’est  1 ou 2 comprimé(s) ? 
 
On passe également sur la nuit précédente passée au  camping avec les gypsies king sous la pluie… Jusqu’à la dernière minute, on travaille le moral…
 
Que dire  de la découverte de cette couleur orange à la récup du maillot-dossard… Du goudron, un nid de poule à combler, un élagage en bord de la départementale… On est bon. 
 
Bref…
J1 Poiré sur Vie 8h00  Samedi 04 Juillet 
On retrouve des têtes de raideur connues près à monter dans les bus pour une destination qui l’est tout autant … Noirmoutier… Ses pommes de terre, ses huitres, ses plages et son départ  en masse … 
Et c’est  le torse bombé et velu (on est pas des triathlètes) mais le regard inquiet  que se présente chaque moitié de binôme dans le sas de départ pour une boucle dans l’Atlantique en relais… Vangelis raisonne dans la sono… Le décompte… Les frissons… Feu ! … Chacun pour soit, et dieu pour tous… 
 
Bien que l’on soit plus proche de la clé à  molette que de la torpille, on  reussit à tourner  autour des bouées sans se noyer et à se rhabiller (chose peu aisée une fois trempé… On est toujours pas des triathlètes, merde) pour enchaîner sur un petit trail azimuté… Ca se suit mais pas pour très  longtemps… Tout le monde entre au parc à vélo et dans le vif du sujet… Les objectifs sont simples : s’en tenir au plan, respecter les portes horaires, rentrer dans toutes les sections même pour une poignée de balises , … 
Alors on fait comme on a dit… Et c’est 103km au compteur  à travers la pinède Vendéenne partagés entre 3 VTT O, 2 trails, 1 coup de canoë de mer, un autre coup en rivière, et 2-3 CO… Au bout d’un moment, on n’est plus à une vache près… Mais que la fin de journée fut compliquée… 
Mention spéciale à la S06 qui nous  a vu  rejoindre le continent a grands coups de pagaies durant 1h30 de houle et de nausée…D’ailleurs, la faune  et les pecheurs locaux remercient Steeve d’avoir appaté (on est des gars de la campagne, re-merde).
Cette même spéciale aura  eu raison d’Eric qu’on retrouvera échouer sur un banc de sable attendant la navette pour l’île d ‘Yeu… Plus d’essence dans le moteur… Contraint de jeter l’éponge  mais la tête haute et le nez dans les embruns avec l’exploit de faire 2 tours de zodiac en moins de 30km… Chapeau l’artiste… 
 
4h de pause obligatoire… Pour faire rentrer les 4km qui nous séparent du bivouac, la douche, le risoto, le sommeil et  l’abandon sur casse mécanique de la team Raid-Ox Education Nationale… Et merde.. 
La nuit est courte surtout avec 200 barbus  qui partagent le même lit…
 
La 2ème mi-temps se joue dès 3h00 du mat ou presque avec le repliage de ce foutu duvet trop grand dans son foutu sac trop petit… Epreuve hors catégorie… 
 
J2 Challans 3h20 Dimanche 05 Juillet 
Debout les campeurs !!! C’est pas le jour de la marmotte… 
Plus qu’une équipe Raid-Ox en lice, l’honneur de l’ asso est entre nos mollets…
Un mot d’ordre aujourd’hui : Straight… Tout droit… On fait au plus court… Pas de fioriture… Des shunts vont s’imposer à nous mais on rentre dans les délais…
On sait déjà que l’enchainement trail mémo de 5km, 28 de vtt, 12 bornes de run and bike et 9 de canoë-portage va être terrible… Et ça se confirme… Fab arrivé frais comme un gardon, smart comme un anglais la nuit dernière et silencieux ce matin… Soit il boude, soit il débute une retraite spirituelle, soit  il subit la course… 3ème option… Mais on n’abandonne pas un Raid-Ox dans un coin même s il tente de se blesser en s’essayer au fosbury en grimpant dans le bateau…Raté…L’eau est fraiche. 
Un coup de tortore  jeté derrière la cravate et un micro coma plus tard… Ca repart pour voir défiler la trentaine de bornes restantes…
 
 
Un dernier poste capté en errant au hasard non loin de la ligne… La voix du speaker… Les trompettes de la bandas… La foule en délire … L’arche d’arrivée est à portée de roues…Et c’est 3min avant le cut final qu’on  retrouve nos compères noirs et bleus accoudés au bar… Large…On est large et finishers… 
Comme d’hab, le classement est anecdotique (55 sur 120… 1ère moitié quand même)  avec au total de  23 kil de canoë, 90 de VTT, et 73 de course à pied. Tu m’étonnes qu’on a mal aux guiboles et les genoux branlant après. 
 
Merci à l’orga, aux bénévoles et à la logistique de dingues. 
Merci à Nico et Steeve pour  leurs encouragements malgré leur déception. 
Merci à Eric d’avoir gardé le sourire. 
Merci à nos famillles qui ne se sont toujours pas débarrasser de nous 
Merci à captain-coach Manu pour le road book “les gars, ca ne passera jamais”. 
Merci à Steph pour le prêt de la glacière chauffante et les rillettes fondantes. 
Merci à Endurance Shop Le Mans et son gâteau sportif à la banane “c’est moi qui l’ai fait”. 
Merci d’avoir pu ouvrir la section trail et embarquer  les équipes de tête  avec nous  sur une fausse piste
Merci à tous les autres concurrents qui nous ont passé dessus en canoë telle une femme de petites vertues croisée sur la route de St Calais. 
Merci aux chevilles qui ont  tenus. 
Merci à l’inventeur des pillons indépendants. 
Merci à Volvic et à ses bouteilles contrant une vessie trop petite face à un transfert en car trop grand. 
Et surtout merci à Fabrice d’avoir partagé cette aventure…
A dans 2ans…
 
 Gui 
 
PS : J ai essayé de faire plus court cette année, non ?