PARTENAIRES

 

Agenda

  • /index.php/component/allevents/display/event/default/97-raid-ox-luna?Itemid=197Raid-Ox Luna (24-11-2017)
  • /index.php/component/allevents/display/event/default/99-assemblee-generale-2017?Itemid=197Assemblée générale 2017 (08-12-2017)
  • /index.php/component/allevents/display/event/default/115-sot-2?Itemid=197SOT 2 : Le vieux Mans (10-12-2017)
  • /index.php/component/allevents/display/event/default/118-megalonight?Itemid=197Mégalonight (16-12-2017)

La Suisse Normande Le Raid 2016

 

C’est loin mais c’est beau

Marre de mes CR ? Pas grave ... Je persiste.

Après un essai peu concluant au Trek Tours, il y a 3 semaines, on décide de persévérer avec Zeljko et de prendre la direction de Pont d’Ouilly pour le "Suisse Normande Le Raid" et ses 51km… C’est où et c’est quoi me diriez-vous... Bah…C’est les Alpes Mancelles transposées au sud du Calvados mais en pire ... En d'autre terme : ça va piquer...

Rien qu’en scrutant la vallée et les mollets fuselés de la plupart des concurrents qui nous entourent, les crampes sont déjà là... L’orga avait prévenu : ça va être sportif.

Rectif de l’objectif Top 20 à peine avoué dans la voiture : on va surtout essayer de terminer… Et en bon état.

A peine le temps de claquer la bise aux Oreilles Grises d’Adrénaraid qui se sont également perdues en zone viking et de récupérer doigt, chasuble et bière local (bonne idée pour le sac participant), le peloton est lâché pour un petit kilomètre de trail dans les hautes herbes du camping attenant au village départ, histoire, comme d’hab, d’étirer la meute assoiffée de balises.

A la fin de la boucle, les dossards pairs partent pour un run and bike, les autres vers une CO urbaine… Petit avant-goût du dénivelé... Allez… Va pour la CO sur les bords de l’Orne et ses 12 balises peu piégeuses ramassées en moins de 30min.

La troupe est encore compacte... Elle le sera moins sur la prochaine section et sa salade de patates agrémentée de ses majestueux points de vue sur un lit de pâturages verdoyants… Malheur à celui qui a le vélo... Du run à côté du bike.

Retour à la base pour 15km de VTT’O avant de rejoindre l’étape suivante… Dommage pour les puristes… Mais c’est ça qui est bon… La moitié des boîtiers est ponctuée d’un aller-retour bien senti où le principe même de pédaler est à exclure... T’embêtes pas, jettes le vélo, on y va à pied.

Le paysage défile lentement... mais sûrement... nos choix d’itinéraires ne sont pas trop mauvais... Petit coup d’œil sur la feuille de passage en arrivant sur le ravito... Seules 7-8 équipes sont passées... On s’en sort pas trop mal, on est dans le tempo.

On part pour 6,5 km de trail à travers la pampa normande en compagnie de 3-4 autres binômes ... Le parcours et le single accidenté au bord de l’eau sont... MA-GNI-FÄQUE... Zeljko l’est moins… surtout à 500m de la fin de la ronde où se dresse devant nous : un mur... Rassurez-vous mon tour d’être dans le dur viendra… En attendant, une poignée d’hommes avec la tête dans les genoux se regroupent pour la procession.

Reprise des 2 roues en rang serré en direction de mon activité favorite : le canoë... Equipé des bras de ma sœur et malgré les efforts de Zeljko, surnommé le hors-bord pour l’occasion, on prend la soupe... On ne se fait pas trop dépasser mais on ne rattrape pas grand monde, non plus... ..Merci à Zeljko pour cette petite ballade au fil des flots… Manquait juste le canotier et l’appareil photo.

On oublie le froid et la remontée sur 25m du bateau sur la rive qui finissent par me dire que le kayak n’est véritablement pas mon ami pour se consacrer au must des raidillons en guise d’approche de la dernière CO «Le Rocher du Lion» (renommée LA CUVETTE pour l’occasion mais c‘est moins classe) où se mêlent forêt dense, pitons rocheux et ronces acérées… Sorte de jungle impraticable de 3,5km expédiée en... UNE HEURE (???)... La perte du doigt dans les fourrés (celle-ci, elle est pour moi) et le jardinage sur l’avant-dernière balise… Ca prend du temps... Autant dire que le Top Ten s’envole… Ca tombe bien, ce n’était pas l’objectif.

Une dernière descente de 4km (THE LAST DEATH DESCENT)... Et oui, ça ne fait pas que monter... Le vent s’engouffre dans nos cheveux, les papiers s’envolent, un souffle de liberté vient caresser nos visages, le doux parfum de l’arrivée nous envahit (je sais, j’en fais un peu trop)… Tout ça pour dire qu’on sert les fesses afin de gagner le point de départ et une 16ème place plutôt satisfaisante pour une première participation au regard de la concurrence… On nourrit quelques regrets mais on aurait signer pour ce classement avant le start.

Petite pensée aux raideurs du format extrême qui s’apprêtent à partir pour… 120km… Mais là, on est dans une autre dimension.

Grosse prise de plaisir avec Zeljko sur un parcours exigeant dans un décor plus que sympa avec une orga sans faille marquée par la distribution d’une carte de jeu à chaque équipier... Aucune frustration... Orientation à deux ... Et c’est pas du luxe pour nous...

Un raid au goût de revienzi avec peut être plus de Raid-Ox... Qui sait ?

Guillaume.

 

PS : Zeljko ? Sur le canoë ? T’es sûr qu’on n’était pas à contre-courant à l’aller ET au retour ? Sinon c’est quand la piscine ?